Interview : Cindy Bruna

                                    J’ai eu la possibilité, il y a quelques jours maintenant, de pouvoir m’entretenir avec quelqu’un que j’admire énormément : Cindy Bruna. Il s’agit d’une des mannequins les plus reconnues dans le monde de la Mode aujourd’hui. Elle a notamment travaillé avec les plus grandes marques telles que Calvin Klein, Balmain, Chanel ou encore Victoria’s Secret pour laquelle elle représente aujourd’hui un atout majeur. 

Cindy Bruna a quelque chose de différent comparé aux autres mannequins, elle a une force de caractère hors du commun, qui l’a mené jusqu’au sommet. Originaire du sud de la France, elle a su se mettre en avant non pas seulement par son physique mais aussi par sa personnalité.  Il n’est cependant pas évident de se hisser dans un milieu comme celui de la mode, très peu de personnes y arrivent, et j’ai compris grâce à Cindy que seule la différence et la persévérance étaient les clefs du succès dans un tel monde. 

-Question 1 : Comment as-tu commencé à travailler pour la grande marque internationale “Victoria’s Secret” ? 

- CB : J’ai eu mon premier casting juste après ma toute première Fashion Week à New York. J’étais un peu stressée cependant tout c’est bien passé puis par la suite mon agence m’a contacté afin de m’annoncer la bonne nouvelle. 

- Question 2: Quand tu étais plus jeune, pensais-tu qu’un jour tu travaillerais dans le monde de la Mode? 

- CB : Non je ne pensais pas faire ce métier. Je ne pensais pas d’ailleurs qu’il s’agissait d’un vrai métier. Lorsque l’on m’a découverte dans le sud de la France puis que l’on m’a proposé de venir à Paris, je ne prenais tout d’abord pas cela au sérieux. J’étais très studieuse et souhaitais être expert comptable. J’étais très loin d’imaginer que cette rencontre changerait ma vie. 

- Question 3: L’industrie de la Mode n’est pas un milieu facile, et seulement quelques personnes, comme toi, on réussi. Penses-tu qu’une personne souhaitant travailler dans ce milieu doit faire preuve d’une certaine force mentale ainsi que d’être prêt à faire des sacrifices? 

- CB : Oui, il faut évidemment être forte mentalement. C’est important d’être bien entourée et de savoir prendre du recule. 

- Question 4: En 1974, Beverly Johnson était la première mannequin noire à faire la couverture du fameux magasine Vogue US, et tu as été la première femme de couleur à défiler exclusivement pour Calvin Klein. Penses-tu que les stéréotypes existent toujours dans l’industrie de la Mode ou est-ce que les mentalités ont évolué à travers le temps? 

- CB : Les stéréotypes existent, mais il y a du progrès et je suis très fière de représenter cette diversité. 

- Question 5: Tu as grandi à Saint-Raphaël, dans le sud de la France. As-tu déjà rencontré des problèmes pour accéder aux plus grandes agences, telles qu’Elite par exemple ? 

- CB : Non pas du tout. Je suis d’ailleurs chez Elite à Londres. Ce qu’il faut savoir c’est que les plus célèbres agences ne sont pas forcément les meilleures. Le plus important est de trouver un agent qui croit en toi. Et c’est exactement ce que j’ai trouvé en Dominique Savri, l’agent qui m’a repéré dans le sud de la France. 

- Question 6: Tu es la nouvelle image de Chanel avec son nouveau parfum “Chance”, te verrais-tu dans un futur te voir dans un autre domaine que le mannequinat? 

- CB : Oui, je pense forcément à un après mannequinat mais j’ai encore du temps et pleins de belles choses à accomplir. 

- Question 7: Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui souhaiterait se lancer dans une carrière similaire à la tienne, lequel serait-il ? 

- CB : Le conseil que je donne toujours est de garder les pieds sur terre ainsi que de rester humble. 


Je tiens à remercier Cindy Bruna de m’avoir accordé du temps ainsi que sa gentillesse le temps d’une discussion. Elle a une très belle personnalité, ainsi que beaucoup de talent et je lui souhaite une très bonne continuation pour la suite.  


xoxo 

Shanna

©cindybruna

Using Format